Les soldes d’été 2020

13 juillet 2020

La période des soldes est une période phare pour les commerçants qui en profitent pour écouler leurs stocks, mais également pour les clients, qui sont nombreux à attendre cette période pour commencer. On observe toutefois un désintérêt croissant des Français pour les soldes et une tendance à la hausse des achats en ligne. Par ailleurs, la crise sanitaire liée à la COVID-19 n’est pas sans conséquence pour le secteur, le début des soldes d’été 2020 ayant été repoussé.

Soldes d’été 2020 et COVID-19

Cette période de vente à perte autorisée est toujours très attendue des commerçants, car comme l’explique Yohann Petiot, directeur général de l’Alliance du commerce, « les soldes d’hiver et d’été représentent 30 % des volumes des ventes annuelles dans l’habillement, c’est plus important que Noël ».

Cette année, les soldes d’été commenceront exceptionnellement le 15 juillet 2020 et prendront fin le 11 août 2020, soit 3 semaines plus tard de ce qui était initialement prévu. Autre particularité : cette nouvelle date sera commune à tous les départements de France métropolitaine, même aux régions touristiques ou frontalières bénéficiant habituellement de dérogations.

De plus, à l’instar des soldes d’hivers 2020, les soldes d’été 2020 dureront 4 semaines au lieu de 6 à la demande des commerçants qui souhaitent une période plus courte, mais plus intense.

En ce qui concerne le report de la date des soldes, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire le justifie par la crise sanitaire de la COVID-19 à laquelle nous sommes confrontés depuis maintenant plusieurs mois et qui a contraint les commerces non alimentaires à fermer. Si les grandes enseignes ont continué à vendre leurs produits en ligne, ce n’est pas le cas des petits commerçants ne possédant pas de site Web. D’après le ministre de l’Économie, cela permettra aux commerçants de vendre leurs articles au prix de base pour reconstituer leur trésorerie avant le début des soldes d’été 2020. D’autant plus que pour le secteur de l’habillement par exemple, les stocks sont conséquents et il faut faire de la place pour les prochaines collections.

Reste à voir si les clients, qui semblent aujourd’hui avoir d’autres priorités, seront au rendez-vous.

Désintérêt des Français pour les soldes

Bien que les magasins semblent attirer les foules durant les soldes, le désintérêt des Français pour cette période s’accroît sensiblement au fil des années. Les soldes d’hiver 2020, bien que réduits à 4 semaines, avaient été relativement décevantes pour les commerçants, qui avaient enregistré une baisse moyenne de 4,9 % de leur chiffre d’affaires en magasin.

Ce désintérêt s’explique notamment par le fait qu’il est désormais possible de faire de bonnes affaires durant toute l’année, grâce aux nombreuses offres promotionnelles telles que le Black Friday ou encore les Ventes privées. Les Français n’attendent donc plus les soldes d’hiver ou les soldes d’été pour dépenser.

Par ailleurs, les mentalités et habitudes de consommation connaissent une certaine évolution. De nombreuses personnes souhaitent consommer moins, ou plutôt consommer mieux et privilégient par conséquent l’achat d’articles de seconde main en friperie ou en ligne, sur des sites tels qu’eBay ou Vinted. La multiplication rapide des magasins de vêtements de seconde main dans les grandes villes françaises illustre parfaitement l’engouement que suscite ce nouveau mode de consommation plus responsable.

De plus, les soldes s’avèrent souvent décevantes pour les consommateurs qui ne trouvent pas toujours ce qui leur plaît parmi les articles soldés.

offres-promotionnelles-magasin- 30%-50%-20%

Offres promotionnelles en magasin de 20, 30 et 50 %

Croissance des ventes en ligne

Un secteur qui lui ne faiblit pas est celui de la vente en ligne, même durant les soldes. À titre d’exemple, les soldes d’hiver 2019 « ont enregistré une progression du volume d’achat de 12 % par rapport à la même période l’année précédente » (source : Webloyalty Panel). La crise sanitaire actuelle a d’ailleurs renforcé cette tendance, car le seul moyen de se procurer certains articles était de passer commande sur Internet, les magasins étant fermés.

Aujourd’hui, les achats en ligne se font sur ordinateur, mais également sur mobile. On parle alors de m-commerce. En 2019, ces ventes ont représenté 39% du chiffre d’affaires des sites du panel iCM de la Fevad.

Pour bien se préparer aux soldes d’été 2020, il est donc dans l’intérêt des marques de mettre en place des stratégies pour booster leurs ventes et attirer un maximum de clients. Afin que votre e-commerce soit prêt le jour J, voici ce que Feed Manager préconise en terme de best practices :

  1. Prévoyez une landing page dédiée aux soldes.
  2. Vérifiez que les prix soient correctement actualisés sur votre site, sur votre flux source ainsi que sur vos différents leviers d’acquisition afin d’être à jour dès 8h lors de l’ouverture des soldes.
  3. Servez-vous des mécaniques commerciales propres à chaque levier afin de booster le taux de clic.
  4. Adaptez vos visuels spécifiques à cette période en ayant comme objectif d’avoir une charte graphique cohérente pour vos différentes campagnes de soldes (display, search, etc.).

Optimisez vos annonces en fonction des recherches des utilisateurs pour les rendre plus pertinentes.

Autres Articles

Google lance les annonces pour véhicule, un format déjà disponible aux USA et au Canada

Google lance les annonces pour véhicule, un format déjà disponible aux USA et au Canada

Le commerce en vidéo ou comment se rapprocher d’une expérience en boutique

Le commerce en vidéo ou comment se rapprocher d’une expérience en boutique

Nos 5 conseils pour des flux parfaits

Nos 5 conseils pour des flux parfaits

Demander l’avis de l’expert

Un audit gratuit de vos campagnes ou une question sur les leviers web-marketing,
nos experts vous répondent.