ManoMano mise sur la livraison gratuite pour booster les ventes

4 août 2020

Le site français qui propose plus d’un million de produits de bricolage et de jardinage ne cesse de se développer en encourageant notamment ses vendeurs à proposer la livraison gratuite. Le leader français ManoMano souhaite également renforcer ses activités en dehors de ses frontières et devenir le numéro 1 en Europe.

Qui est ManoMano ?

Fondé à Paris en 2013 par Philippe de Chanville et Christian Raisson, ManoMano est un site d’e-commerce spécialisé en bricolage et en jardinage qui agit comme intermédiaire entre l’acheteur et le vendeur qui propose ses produits sur le site. Initialement connue sous le nom MonEchelle.fr, la start-up s’est très vite imposée comme le leader français du secteur. En 2018, ManoMano a d’ailleurs enregistré un chiffre d’affaires nettement supérieur à celui de son concurrent direct, Amazon : 450 millions d’euros contre 360 millions d’euros pour le géant américain. Cela s’explique notamment par le fait que ManoMano, à contrario d’Amazon, propose des conseils et un accompagnement pour guider au mieux les acheteurs.

En 2019, soit cinq ans après son lancement, ManoMano comptait déjà 400 collaborateurs et revendiquait 20 millions de visites par mois ainsi que 2,5 millions de clients actifs.

L’objectif des fondateurs pour 2020 est d’atteindre un chiffre d’affaires de 1 milliard d’euros. ManoMano mise dans un premier temps sur la croissance plutôt que sur la rentabilité, et pour ce faire, la société s’est également implantée à Bordeaux et à Barcelone afin de s’entourer de collaborateurs dotés de compétences pointues dans le numérique.

Une accélération à l’étranger

ManoMano avait déjà levé 110 millions d’euros en avril 2019 afin de renforcer sa présence sur le marché européen du bricolage et jardinage, dont le chiffre d’affaires est estimé à près de 400 milliards d’euros. L’international pesait alors 25 % de son activité. L’entreprise, désireuse de porter cette part au-delà des 50 % à l’horizon 2023, a décidé en janvier 2020 de lever cette fois-ci 125 millions d’euros. Désormais, les ventes réalisées en Belgique, en Espagne, en Italie, en Allemagne et au Royaume-Uni représentent un tiers des revenus de la plateforme. Force est de constater que l’Allemagne et le Royaume-Uni sont deux marchés très intéressants en Europe, pesant respectivement 62 et 45 milliards d’euros, contre 32 milliards pour la France. L’objectif de la start-up française est de dominer le marché européen et de devenir le leader dans chacun des pays où elle est présente, dans lesquels elle réalise d’ailleurs une croissance de plus de 200 %.

Outre les levées de fonds, ManoMano a misé sur la plateforme ManoMano Pro en mars 2019, à destination des professionnels du bâtiment, et Mano Fulfillment en novembre 2018, visant à fournir une aide logistique à ses vendeurs. Ce dernier service permet entre autres aux marchands étrangers de vendre leurs produits en France. Mano Fulfillment n’est pour l’instant disponible qu’en France et en Espagne depuis octobre 2019, mais ses fondateurs souhaiteraient l’étendre à d’autres pays.

Nouvelle tendance : la livraison gratuite

Une des stratégies mises en place par ManoMano est la livraison gratuite. En d’autres termes, les frais de port sont inclus dans le prix des produits. Par exemple, un produit dont le prix serait de 45 € auquel s’ajoutent 5 € de frais de port reviendrait à 50 € avec la livraison gratuite. ManoMano affirme que les clients apprécient ce principe. Pour 55% des internautes, les frais de port sont un frein.

D’après les données récoltées par ManoMano, des frais de port gratuits permettent de booster les ventes, entraînant une augmentation de celles-ci de 8 % en moyenne. Plusieurs initiatives sont donc proposées par ManoMano dans le but de promouvoir les produits qui proposent au moins une offre de livraison gratuite. L’une d’elles est la mise en avant sur la marketplace avec l’affichage de la mention « livraison gratuite » sur les produits concernés.

 

manomano-recommande-livraisons-gratuites-vendeurs

Conclusion

ManoMano a rapidement trouvé sa place au sein du marché des marketplaces françaises et est devenu le générateur de chiffre d’affaires numéro 1 de certains marchands, devant Amazon.

ManoMano encourage les marchands à intégrer leurs frais de port dans le prix de leurs produits pour une bonne raison : booster les ventes et inciter les consommateurs à passer à l’action !

C’est pourquoi, chez Feed Manager nous recommandons d’étendre cette stratégie au-delà de la marketplace ManoMano afin de permettre une meilleure visibilité des produits, car ce critère aura tendance à être valorisé sur d’autres marketplaces, notamment.

Autres Articles

Le commerce en vidéo ou comment se rapprocher d’une expérience en boutique

Le commerce en vidéo ou comment se rapprocher d’une expérience en boutique

Nos 5 conseils pour des flux parfaits

Nos 5 conseils pour des flux parfaits

Black Friday 2020 : une édition pas comme les autres

Black Friday 2020 : une édition pas comme les autres

Demander l’avis de l’expert

Un audit gratuit de vos campagnes ou une question sur les leviers web-marketing,
nos experts vous répondent.