La Chine, le nouvel Eldorado du E-commerce ?

29 octobre 2019

De plus en plus d’entreprises et de multinationales souhaitent sauter le pas et se lancer sur le marché chinois, et ce pour de bonnes raisons : le E-commerce en Chine occupe la première position mondiale ! Sachant que le pays le plus peuplé du globe (18,5 % de la population mondiale en 2019) est celui qui compte le plus d’internautes, et que d’ici 2040, l’Asie devrait générer plus de 50 % du PIB mondial et représenter près de 40 % de la consommation mondiale, il est compréhensible de voir la Chine comme le nouvel Eldorado du E-commerce. Elle offrirait la possibilité à de nombreuses organisations d’accroître leur part de marché à l’international et de conquérir de nouveaux acheteurs. Mais comment réussir à exporter vos produits sur le marché chinois sachant que même Amazon a fermé les portes de sa boutique en ligne il y a quelques mois ?

Voici 4 éléments que vous devrez garder à l’esprit :

1. La concurrence est féroce : en Chine les E-commerçants ne se font pas de cadeaux

Vous vous dites très certainement que c’est pareil partout ; mais non, détrompez-vous, les E-commerçants en Chine sont extrêmement nombreux et implacables en matière de prix et de publicité. Pour que vous vous fassiez une petite idée, certaines entreprises n’éprouvent aucun remord à publier des avis négatifs sur les produits de la concurrence. Une pratique pouvant causer énormément de tort à une boutique en ligne. Sachez que le Branding ne fait pas partie des spécialités des Chinois, cela peut donc être un bon moyen de vous démarquer des marques concurrentes et de vous faire une place sur le marché. La E-réputation étant de plus en plus importante, que ce soit en Chine ou dans le reste du monde, il est primordial d’en prendre soin.

2. Fondez-vous dans la culture d’entreprise chinoise et adoptez ses coutumes

Pour ouvrir un Site E-commerce en Chine, vous aurez besoin de bons contacts sur place. Petit exemple simple et bon à savoir, pour imprimer les factures de votre entreprise, vous devrez utiliser les « fapiao », des factures spéciales normalisées et délivrées par les autorités fiscales.

C’est pourquoi, pour vous développer dans ce pays, il est important que vous choisissiez un partenaire local, qui possède une expérience solide dans entrepreneuriat et qui connaisse toutes les démarches à suivre.

Se fondre dans la masse, c’est aussi adopter les habitudes chinoises et vous créer un réseau qui puisse vous permettre de mener à bien toutes vos actions. Sachez par exemple que les Chinois, que ce soit dans l’E-commerce ou bien dans les affaires en général, suivent 10 principes à la lettre, inspirés du confucianisme :

  • « Guanxi » (le réseau de contacts personnels) : les Chinois se constituent tout un réseau de contacts personnels, primordial pour accéder à des postes de dirigeants.
  • « Zhongjian Ren » (l’intermédiaire) : pour les négociations, vous aurez absolument besoin d’un intermédiaire, non seulement si vos interlocuteurs ne parlent pas anglais, mais également pour créer une relation de confiance.
  • « Shehui Dengji » (la hiérarchie) : votre intermédiaire devra respecter les différents grades, plus une personne est influente, plus il est nécessaire de s’adresser à cette dernière avec tact.
  • « Renji Hexie » (l’harmonie interpersonnelle) : pour signer un accord, vous devrez faire preuve de beaucoup de patience et investir de votre temps afin de créer une vraie relation de confiance.
  • « Zhengti Guannian » (le raisonnement global) : pour qu’ils acceptent votre projet, ils devront l’accepter dans sa globalité et non pas étape par étape.
  • « Jiejian » (les économies) : sachez qu’ils sont prêts à tout pour faire des économies et utilisent des tactiques de négociation très agressives.
  • « Mianzi » (la réputation) : respecter votre interlocuteur pendant vos négociations et ne l’interrompez surtout pas car il pourrait très mal le prendre.
  • « Chiku Nailao » (la résistance au travail) : afin de lancer votre Site E-commerce en Chine vous devrez être très patient, et vous préparer à négocier pendant de longues heures.
  • « Lunlixue » (l’éthique) : sachez que renégocier un contrat dont les conditions ont déjà été signées est tout à fait normal en Chine.

Les négociations en Chine peuvent être laborieuses et sont largement influencées par le confucianisme

3. Les géants du E-commerce mandarin n’acceptent pas facilement les petites entreprises

Si nous parlons du E-commerce en Chine, nous sommes obligés de mentionner les géants Tmall et JD.com : deux organisations qui proposent aux marques de vendre leurs produits en ligne aux consommateurs.

Sachez que la concurrence est tellement rude, que même ces plateformes appliquent leurs propres critères d’entrée. Certaines d’entre elles peuvent par exemple refuser les enseignes dont le chiffre d’affaires annuel est inférieur à 1 million d’euros, et qui ne disposent pas de boutique physique.

C’est pourquoi, avant de vous lancer dans la vente de produits en ligne, il est préférable que vous développiez votre marque sur le marché traditionnel chinois, que vous ouvriez des magasins, et que vous travailliez votre réputation.

4. Préparez-vous à mener une vraie guerre des prix

Soyez prêt à en découdre : les internautes chinois sont connus pour aimer tout particulièrement les réductions ! Afin de vous démarquer des autres E-commerçants, vous devrez proposer un catalogue de produits ou services uniques, ainsi que des offres exclusives. Une boutique en ligne ne proposant aucune remise rencontrera très certainement plus de difficultés à vendre ses articles. Même si les promotions ne sont pas en adéquation avec l’image de votre entreprise, pensez à pratiquer une veille concurrentielle constante afin d’ajuster votre politique de prix.

Vous l’aurez compris, en matière d’E-commerce, la Chine a énormément de potentiel et offre de nombreuses opportunités aux marques occidentales. Il est cependant nécessaire d’effectuer une bonne analyse de marché avant de vous jeter à corps perdu dans un tel projet. Pour bénéficier des conseils d’experts, n’hésitez pas à nous contacter : Labelium Group possède un bureau à Shanghai dirigé par Tony Cheung. Nos professionnels vous feront profiter de leur riche expérience dans le secteur et vous aideront à lancer votre boutique en ligne sur le marché chinois.

Autres Articles

Google lance les annonces pour véhicule, un format déjà disponible aux USA et au Canada

Google lance les annonces pour véhicule, un format déjà disponible aux USA et au Canada

Le commerce en vidéo ou comment se rapprocher d’une expérience en boutique

Le commerce en vidéo ou comment se rapprocher d’une expérience en boutique

Nos 5 conseils pour des flux parfaits

Nos 5 conseils pour des flux parfaits

Demander l’avis de l’expert

Un audit gratuit de vos campagnes ou une question sur les leviers web-marketing,
nos experts vous répondent.